Bienvenue sur le site du Comité Laïcité Citoyenneté 29

Événement à venir :

Samedi 7 décembre 2019, à l’occasion de la Journée Nationale de la Laïcité commémorant la loi de 1905 relative à la séparation des Églises et de l’État, le Comité Laïcité Citoyenneté 29 reçoit Henri Pena-Ruiz pour une conférence publique sur le thème de « Pourquoi la Laïcité ? »

Rendez-vous le samedi 7 décembre 2019 à 18h00 à la salle de la Maison des Syndicats, rue de l’Harteloire à Brest.

Accès libre et gratuit.

On vous y attend nombreux !



POURQUOI LA LAÏCITÉ ?
Henri Peña-Ruiz
Dernier ouvrage paru : Dictionnaire amoureux de la laïcité, Editions Plon
(Prix National de la laïcité 2015)

Les croyants sont libres, mais leur croyance ne doit engager qu’eux-mêmes. Les athées sont également libres, mais leur athéisme ne doit engager qu’eux-mêmes. Croyants et athées sont aujourd’hui à parts égales dans la population française. Comment peuvent-ils vivre ensemble, dans la concorde ? En respectant des lois communes qui se fondent sur les droits humains et non sur des convictions particulières.

Liberté de conscience, égalité de droits, intérêt général : la solution laïque est aussi limpide que simple et juste. Elle unit les hommes par delà leurs différences. Elle les réunit par ce qui les élève : l’émancipation.

Pourquoi la laïcité ? Pour permettre à la diversité des êtres humains de vivre ensemble, dans le « creuset français » dont parle l’historien Gérard Noiriel. Principe de concorde, la laïcité est aussi un principe d’émancipation par rapport à des traditions rétrogrades, comme par exemple la domination des hommes sur les femmes, propre aux sociétés patriarcales que les trois monothéismes ont malheureusement sacralisées. Le découplage de la loi civile et de la loi religieuse est donc facteur d’émancipation. Il donne à chacun la liberté de définir sa conviction spirituelle, son mode d’accomplissement, et finalement son identité personnelle, tout en respectant les lois communes fondées sur les droits humains.

Face aux enfermements communautaristes et aux fanatismes religieux, la laïcité milite pour la liberté de conscience, pour l’égale liberté de tous et pour une sphère publique tournée vers l’intérêt général, la République laïque et sociale. Elle fonde et garantit la liberté d’expression, en supprimant le délit de blasphème. Universalisme et non pas différencialisme, principe d’émancipation et non pas de soumission, promotion de l’intérêt général et non de particularismes producteurs d’exclusion : ces trois boussoles de la laïcité sont essentielles pour la paix et la concorde. D’où la nécessité de promouvoir l’idéal laïque, et de le défendre contre les attaques masquées ou avouées, contre les réformes destinées à ébranler la Loi de 1905, qui répondait au vœu de Victor Hugo : « L’Eglise chez elle, l’Etat chez lui ».

Un débat citoyen prolongera la réflexion. Il permettra d’aborder les questions vives de l’actualité.